REGIONAL 1
22ème Journée
OL NIORT ST LIGUAIRE  2 - 1  FC CHAURAY
51921191589_e55bb67b7c_b.jpg

Photo FCC  : ol st Liguaire - FCC

Art. NR du 06 Mars 

 

Saint-Liguaire s'est arraché face à Chauray

 

Saint-Liguaire - Chauray : 2-1 
Au terme d’un match plutôt haché, surtout en deuxième période, les Léodgariens sont allés chercher un succès précieux.

La joie léodgarienne, hier, en disait long sur l’importance de ce succès. Mal en point au classement, les hommes d’Ousmane Bangoura recevaient  des Chauraisiens en chute libre ces derniers temps avec la ferme ambition de se donner de l’air au classement. Pourtant, ce sont les visiteurs qui entraient mieux dans cette rencontre, avec un premier face à face perdu par Audoin dès la quatrième minute qui aurait pu concrétiser cette
entame intéressante.
Acculés dans leur camp, brouillons et dominés au duel, les locaux ne parvenaient pas à ressortir le ballon, et étaient tout proches de concéder un penalty sur une sortie de Bernard dans les pieds de Gainsa (11e).

Mais quelques secondes plus tard, une main de Bascoul dans la surface était sifflée, et Paris trompait Bernard, pourtant parti du bon côté, pour ouvrir le score de manière plutôt logique (13e).

Thévenet fait la différence

 

Saint-Liguaire répondait timidement par l’intermédiaire d’une frappe trop molle de Benhamou (26e), et Chauray, de son côté, disposait d’une  deuxième munition, mais Audoin, une nouvelle fois, ne réglait pas la mire en croisant trop son tir (29e).
Ce qui laissait l’opportunité aux coéquipiers d’Alexis Paquet, systématiquement visé par les longues touches millimétrées de Bascoul, de revenir progressivement dans la rencontre. Ils allaient en avoir la chance juste avant la pause, après une main de Pagerie qui donnait lieu au deuxième penalty de la rencontre… que le numéro 9 léodgarien, en bon capitaine, se faisait un plaisir de convertir en égalisation  avec un tir puissant au centre de la cage (44e, 1-1).
Tout restait donc ouvert au moment de rentrer au vestiaire, mais le deuxième acte, pour le coup, allait s’avérer assez pauvre en occasion.
Et le long arrêt de jeu (plus de dix minutes) consécutif à la blessure de Douard, le portier chauraisien, ne faisait rien pour accélérer 
un rythme constamment cassé par les fautes et le déchet technique de part et d’autre.
Au milieu de ce duel âpre et plutôt tendu, c’est Saint-Liguaire qui s’en tirait le mieux, et qui se créait une énorme occasion, avec une tête à bout portant de Thévenet sauvée par Douard, avant que Botin, lui aussi, ne soit contré in extremis. En face, les Chauraisiens peinaient à trouver leurs attaquants, et multipliaient surtout les mauvais choix.
Il fallait finalement attendre la 88e pour que Thévenet, peu en vue jusque-là dans cette rencontre, ne se signale avec un centre-tir soudain qui surprenait Douard à son premier poteau et permettait aux siens de reprendre l’avantage (2-1). Saint-Liguaire résistait ensuite pendant des arrêts de jeu longs de plus de dix minutes pour aller signer un succès ultra-important pour la suite. Dans l’autre camp, Chauray continue sa descente infernale, et va devoir très vite réagir sous peine de vivre une fin de saison angoissante.


Galerie Photos: >>>ICI<<<


Saint-Liguaire : 2
Chauray: 1

Mi-temps : 1-1

Arbitre : M. Boudin.

Buts : pour Saint-Liguaire, Paquet (44e s.p), Thévenet (88e) ; pour Chauray, Paris (13e s.p.).

Avertissements : à Saint-Liguaire, Boudou (50e), Paquet (69e), Kabo (90e+14) ; à Chauray Gaînsa (41 e), Carot (55e).

A chaud

Ousmane Bangoura (entraîneur de Saint-Liguaire) : 
« Je suis plus que content. Je ressens de la fierté, parce que les gars ont fait ce qu’on a voulu mettre en place. Nous, depuis novembre, 
on a dit qu'on gagnerait tous les matchs. Bien évidemment, on ne les gagnera pas tous, mais on fait tout pour. À la mi-temps, 
on a changé notre système pour pouvoir contrer cette équipe de Chauray, et on a réussi à le faire. Je n’ai pas parlé plus de cinq minutes 
à la causerie : par rapport à notre classement et à ce derby, on connaissait l’enjeu. Un derby, ça se joue et ça se gagne ! »

Antony Gauvin (entraîneur de Chauray) : 
« On a voulu jouer comme eux, et on ne sait pas le faire. Dans ce contexte, on est incapables d’évoluer comme on a envie de le faire. 
En première période, on doit tuer le match, parce qu'on a deux face à face, et d'autres situations. Le match aurait été plié. 
En deuxième période, il n’y a pas eu du tout de football, et on était loin du niveau R1. Eux ont joué avec leurs valeurs, et ils ont gagné, 
donc on ne peut que les féliciter. Quand vous ne gagnez pas depuis le 5 décembre, ça inquiète fortement. On est dans l'incapacité de marquer, 
et on prend des buts incroyables avec des faits de jeu, en plus, contre nous. 
Il va falloir trouver une solution, parce qu'il reste encore huit matchs. »

 

51919892982_189ebd792f_b.jpg

Photo FCC  : ol st Liguaire - FCC