REGIONAL 1

15ème Journée

ROYAN VAUX - FC CHAURAY

Royan FCC

Photo Michel D.  : ROYAN VAUX - FCC le 08 Janv. 2022



 

Chauray pas récompensé

 

ROYAN VAUX - FC Chauray  2 - 3  (MT : 1 - 0)

Galerie Photos : >>>ICI<<<

 

Art. NR du 10 Janv.2022

 

le FC Chauray y a cru jusqu’au bout

L’affiche promettait, mais les conditions atmosphériques ont très largement contribué à modifier la donne. Des rafales à décorner des bœufs, une douche à grandes eaux jusqu’à quinze minutes du coup de sifflet final et une pelouse impeccable au départ de la rencontre devenue un champ de patates au terme du match.
Pourtant, les deux équipes ont tout donné. D’entrée de jeu, les équipiers des capitaines Chevalier pour Royan-Vaux et Paris pour Chauray proposent un jeu axé sur la vitesse. Les offensifs évoluent en longues courses et, à ce petit jeu, ce sont les joueurs de la Côte de Beauté qui frappent les premiers par De Souza, bien lancé dans le dos de la défense chauraissienne. Le véloce attaquant ne manque pas son tête-à-tête face à Douard en plaçant le cuir hors de portée du portier visiteur (1-0, 4e).
Les Deux-Sévriens réagissent alors et Pagerie oblige le portier local à s’employer une première fois (21e), puis une seconde fois (36e) par Adompai dont la frappe déclenchée dans la surface prenait la direction des filets royanno-vauxois. À la pause, les deux formations regagnent les vestiaires avec avantage à Royan Vaux (1-0).
À la reprise, le ciel est toujours aussi sombre, le vent bien présent et les trombes d’eau redoublent. Adompai part sur le côté revient au centre et déclenche une belle frappe qui ne trouve pas sa cible (51e). De Souza tente sa énième percée et seule une escalope sur le gazon mouillé à proximité des 16,50 m l’empêche de conclure (57e). Chauray n’est pas en reste dans les maladresses (60e). La balle circule devant les buts locaux, mais aucun Chauraisien ne peut adresser une frappe en direction des cages locales.
Chauray perd ensuite son gardien, Douard (64e), blessé sur un dégagement. Il est remplacé par Pagerie et Diaby entre. Le coach Anthony Gauvin modifie son dispositif. Les joueurs de Pascal Laidet appuient sur l’accélérateur et trouvent enfin la solution par Simakha. Sa vitesse fait la différence (2-0, 73e). Paris semble en passe de marquer, mais Louison dévie de la tête (76e). À peine entré en jeu, Challat est à la conclusion d’une action collective de ses partenaires et inscrit la troisième réalisation (3-0, 84e).
À six minutes de la fin, Royan a fait le trou. C’est sans compter sur la volonté des visiteurs qui, par Metois dans un premier temps (3-1, 85e), puis Adompai sur la fin (3-2, 90e), réduisent le score. Chauray n’a jamais démérité et a su afficher une belle solidarité doublée d’une volonté à toute épreuve. Royan prend trois points mérités et reste au contact du podium.

 

Anthony Gauvin, entraîneur de Chauray : 

« On prend trois buts sur des erreurs défensives et après, à l’extérieur, c’est compliqué de revenir. On fait une bonne prestation mais on perd le match. On a fait ce qu’il fallait, mais c’était impossible de combler l’écart. On aurait pu jouer toute la nuit, le résultat aurait été le même ».

La Fiche

Royan Vaux : 3
Chauray : 2
Mi-temps : 1 - 0
Buts : De Souza (4e), Simakha (73e), Challat (84e) pour Royan ;

Metois (85e), Adompai (90e) pour Chauray

Royan_fcc

Photo Michel D.  : ROYAN VAUX - FCC le 08 Janv. 2022

Royan -FCC

Photo Michel D.  : ROYAN VAUX - FCC le 08 Janv. 2022