RÉGIONAL 1
30ème Journée
FC BRESSUIRE - FC CHAURAY
fc-bressuire-logo-F482CCD3FB-seeklogo.com.png
LOGO2.png
52109291856_e674cc1428_h.jpg

Art. NR du 29 Nov. 2022

Une promenade pour Chauray

 

Bressuire (b): O Chauray: 4 (MT: 0-3)

 

Quand on dit parfois qu’il ne faut pas arriver en retard au match, ce n’est pas pour rien. Et cette réflexion s’est vérifiée à merveille samedi soir au stade Métayer avec des Chauraisiens qui n’ont attendu que 50 secondes pour ouvrir la marque. Lancé en profondeur côté gauche, Poumeau trouve Meyer, le portier bocain. sur sa route. Le ballon reste en jeu, et c’est Jeanneau qui vient sauver les meubles sur sa ligne mais il expédie le cuir sur son capitaine Rainbault qui ne peut l'éviter et envoie ainsi le ballon au fond de ses filets (1’).

 

A peine le temps de se remettre de ce coup du sort, et les Chauraisiens sont déjà à l’offensive sur une superbe combinaison à trois sur corner au cours de laquelle Alic sert parfaitement Dupouy pour la reprise de volée acrobatique imparable qui fait mouche (5'). Les Bressuirais vont bien tenter de réagir avec Boutet, mais son but est refusé pour hors-jeu (11’), tandis que Nan Soueilem rate le cadre (14’ ). Ce sera tout pour les locaux, incapables jusqu’à la fin du match de porter le danger dans le camp adverse. La faute à un manque d’expérience et une différence de niveau évidente.

 

Chauray ultra dominateur

 

Et si Paris manque deux fois de suite d’aggraver le score (29’), Gacem va être plus heureux avant le repos. La frappe de Poulat-Vrignaud trouve Meyer sur sa route, mais c’est en embuscade que le milieu de terrain vient se faufiler dans une défense attentiste pour corser l’addition (43‘). Un but qu’il s’est d’ailleurs empressé de partager avec son coach sur le banc dans une situation qui se reproduira dès le retour des vestiaires.

Sur la droite. Fillion s’enfonce dans la surface sans grande résistance, arme sa frappe et trouve lui aussi la faille face à Meyer (47). Les affaires sont pliées, et le match va légitimement tomber dans un faux rythme. L’intensité n’y est plus vraiment, mais Chauray va tout de même tenter à plusieurs reprises de faire gonfler le panneau d’affichage.

Tout d’abord avec un centre parfait de Fillion pour la tête d’Alic qui manque le cadre sur ce caviar (73"), puis sur un nouveau duel de Fillion face à Meyer remporté par le jeune portier local (86*). Chauray l’emporte sans frayeur, et c’est la fin du calvaire pour le FCB dans cette saison qui voit donc Anthony Gauvin (Chauray) et Laurent Hébras (Bressuire) ne pas être reconduits dans leurs fonctions.

Galerie Photos >>>ICI<<<

 

A chaud

Laurent Hébras, entraîneur de Bressuire :

« La réalité du terrain s'affiche au grand jour. C'est comme ça. Les (jeunes) joueurs font ce qu'ils peuvent, mais c'est trop compliqué pour eux. C'est ça qui est le plus déprimant, mais au moins ils sont là alors que d'autres ne le sont pas pour de sombres raisons. »

 

Antony Gauvin, entraîneur du FC Chauray : 

« Cette qualité on l’avait depuis un petit moment sans avoir de réussite sur certains matchs. L'année a été très difficile, mais on voit que le potentiel est là. Les gars ont envie et je suis content de terminer sur deux victoires. Cela permet d'avoir le cœur libéré. Toutes les prestations que l'on a fait étaient de haut niveau, et je suis content. »

Cor. NR : Laurent Guichete

52109535619_e2f10e82de_b.jpg