Régional 1
25ème Journée
FC CHAURAY - THOUARS F79

277455859_1014775432461825_1985632352746699686_n.png
51979741795_9a40a8b952_b.jpg

Photo FCC: - Thouars 02/04/2022

 

Art. NR du 03 / 04 / 2022

Chauray retrouve le goût de la victoire face à Thouars

Chauray  3 - 1  Thouars

(MT: 2 - 0)

 

Grâce à un doublé de leur capitaine Paris, les joueurs d’Antony Gauvin ont obtenu une victoire précieuse pour le maintien.

Il est des joueurs sur lesquels le poids des ans n’a aucune influence. L’inoxydable et polyvalent Jocelyn Paris en est la preuve. Repositionné avant-centre, lui qui dans sa carrière aura occupé à peu près tous les postes, il a inscrit un doublé à des moments clés du match hier soir. C’est également le cas pour Marc Partaud qui, à 37 printemps, a illuminé de sa présence et de son talent la défense chauraisienne.

 

Doublé de Paris

 

Et même si la victoire reste collective, on se doit de souligner l’importance et l’impact de ces deux joueurs. On aurait sûrement dit la même chose d’Eddine Foulon, s’il n’avait dû déclarer forfait au dernier moment. Côté thouarsais, une absence de taille était à signaler au coup d’envoi : celle de Théo Martineau, qui aurait pu certainement colmater deux ou trois brèches lorsque la défense visiteuse était en difficulté. Toujours est-il que la rencontre commençait on ne peut plus mal pour les Chauraisiens, qui perdaient très rapidement Diaby sur blessure (15e). Car les Thouarsais se montraient les premiers dangereux. Et sans un retour du diable Vauvert de Raymond, excellent tout au long de la partie, le centre de la fusée Fleuriault aurait sûrement trouvé preneur (20e). Brun, dans les buts de Chauray, se montrait ensuite vigilant sur une frappe lointaine de P.Réau (22e).

Mais il était tout heureux quelques instants plus tard de voir Raymond, encore lui, sauver sur sa ligne une tentative de Fleuriault (26e). Le show Raymond n’était d’ailleurs pas fini, puisque c’est lui qui déboulait ensuite côté droit pour adresser un centre devant le but que Paris convertissait (31e). Le capitaine chauraisien doublait très vite la mise, en reprenant instantanément du gauche un service de H. Alic (34e). Au retour des vestiaires, Chauray aurait pu alourdir la marque, mais la reprise de Raymond sera trop croisée (60e).

 

Métois tue le suspense

 

La dernière demi-heure allait être à l’avantage des visiteurs, qui réduisaient la marque par Aubin fraîchement rentré (61e). Mais que ce serait-il passé si M. Puaud n’avait raté l’immanquable à six mètres du but (63e) ? Où si Partaud, à un mètre de sa ligne, n’avait réalisé un sauvetage incroyable (84e) ? Ou encore, si la demi-volée d’Obin ne s’était envolée (88e) ? On ne le saura jamais. Car dans le temps additionnel, suite à une feinte de frappe suivie d’un crochet dont il a le secret, Mike Métois ajoutait le troisième but libérateur (90e +5) pour le FC Chauray.

Cor. NR :Bruno Ahime

Galerie Photos >>>ICI<<<

LA FICHE

Chauray: 3

Thouars : 1

Mi-temps : 2-0

Arbitre : M. Bodin

Buts :

pour Chauray, Paris (31e, 34e), Métois (90e +5)

pour Thouars, Obin (61e).

Avertissements : à Chauray, H. Alic (43e), Fillon (75e).

Chauray : Brun, Raymond, Partaud, Pagerie, Toumin, Gacem, Dupouy, H. Alic, Diaby, Paris (cap), Métois. Entrés : Poulat Vrignaud,

Gainsa, Fillon.

Thouars : Bontemps, N’Diaye, C. Puaud (cap), Grellier, Bertrand, Roy, Morin, M. Puaud, Toupin, P. Réau, Fleuriault. Entrés : Duret,

B. Réau, Obin.
 

 

A Chaud

Antony Gauvin (entraîneur de Chauray) :

« On a gagné, c'était l'objectif prioritaire. Les garçons ont montré qu'ils avaient du cœur et de l’envie. Ils ont été enfin récompensés. On a laissé un peu le jeu de côté, mais je crois qu'il faut passer par là pour que les joueurs retrouvent de la confiance. Ce n'est pas fini, bien sûr, mais on va continuer sur cet angle. Il reste quatre matchs, et il va falloir faire de la même façon, avec autant d'énergie et on verra où ça nous mène. »

Corentin Maurice (entraîneur de Thouars) :

« C’est une déception car on a joué une mi-temps sur deux. C'est plus par rapport au jeu, nous le résultat, on n'a plus grand-chose à gagner ni à perdre. En première mi-temps, on a été en dedans, en difficulté dans les duels, avec et sans ballon, sans vitesse et sans rythme. On se fait punir sur deux pertes de balle. Sur la deuxième mi-temps, même si ça a été mieux, je nous ai trouvés un peu poussif malgré tout. »

51978177267_1cb59b2fb7_b.jpg

Photo FCC: - Thouars 02/04/2022

51978175967_e83b72c075_b.jpg

Photo FCC: - Thouars 02/04/2022