top of page

NATIONAL 3

25ème Journée

FC CHAURAY - ST NAZAIRE ATLANTIQUE FOOT

53714433522_561274e614_h.jpg

Art. NR du 11/05/2024

 

Vainqueur, le FC Chauray est maître de son destin

 

Efficaces dans les deux surfaces, les Chauraisiens ont atomisé une équipe de Saint-Nazaire

désormais condamnée à la relégation.

Chauray : 5
Saint-Nazaire : 0

Le décor était planté avant la rencontre de ce samedi 11 mai pour le FC Chauray : prendre six points sur les deux matchs restants, en attendant le résultat de la réserve des Chamois Niortais. Cette dernière s’étant inclinée au Poiré, les deux équipes possèdent le même nombre de points. Mais les joueurs de Fabrice Fontaine sont devant au goal-average particulier. Une dernière victoire à Challans, et le maintien sera assuré.

Mais avant cela, il fallait venir à bout d’une formation nazairienne elle aussi encore concernée par le maintien. Et on n’a pas mis longtemps pour s’apercevoir que les coéquipiers d’Haris Alic allaient prendre la rencontre par le bon bout. Le capitaine chauraisien avait bien ouvert la marque au bout de quatre minutes de jeu, mais il était signalé hors-jeu. Qu’importe. Trois minutes plus tard, suite à un corner rentrant de Do Rogeiro, Woum Woum s’élevait plus haut que tout le monde et catapultait le cuir au fond des filets (7e).

L’altruisme de Gagneur

Le FC Chauray avait ensuite la bonne idée d’ajouter un deuxième but très rapidement. Un une-deux entre H. Alic et Do Rogeiro était conclu par Lemoine, qui signait son retour par la même occasion (9e). Quand au bout de vingt minutes, suite à un coup franc de Bouquet remisé de la tête par Cissé, Do Rogeiro accompagnait le ballon de la cuisse dans le but, on se dit que la messe était dite (3-0, 21e).

Elle le sera en effet. Car les visiteurs, devant un tel constat, n’allaient guère réagir. Au contraire des locaux qui, au retour des vestiaires, enfonçaient le clou. Un corner d’H. Alic était prolongé du crâne dans les buts par Dupouy, rentré trente secondes plus tôt (66e). Le cinquième et dernier but incarnera à la perfection l’état d’esprit qui habitait les Chauraisiens ce samedi soir : E. Foulon mettait Gagneur sur orbite qui partait seul fixer le gardien. Devant les trois solutions qui s’offraient à lui, il choisira la plus collective, en glissant le ballon à Gainsa qui n’avait plus qu’à le pousser dans le but vide (75e).

Chauray, en l’emportant sans coup férir, a fait la moitié du chemin. Le maintien se jouera donc lors de la dernière journée à Challans. Où l’on espère que l’équipe de Fabrice Fontaine montrera le même visage.

La fiche

Mi-temps : 3-0
Arbitre : M. Quéré
Buts : Woum Woum (7e), Lemoine (9e), Do Rogeiro (21e), Dupouy (66e), Gainsa (75e)
Avertissements : à Chauray, Dupouy (70e), Gagneur (82e) : à Saint-Nazaire, Sculo (25e), Mendy (30e), Tual (52e).
> Chauray : Blancheton, Hochedez, Woum Woum, Cissé, Bouquet, E. Foulon, Gacem (Dupouy, 65e), Sacko (Poumeau, 62e), H. Alic (cap) (Gagneur 70e), Lemoine (Gainsa, 62e), Do Rogeiro (Toumin, 70e)
> Saint-Nazaire : Minier, Loquet (Chavantre, 75e), Rouaud, Sculo, Meder, Mendy, Fofana, Moussa, Abdallah, Do Marcolino (cap), Tual.

À chaud

Fabrice Fontaine (entraîneur de Chauray) : « Dans la saison, on a eu plusieurs fois le destin entre nos mains. Donc j’espère qu’on va apprendre de nos erreurs, de nos bêtises. Maintenant, c’est ce que j’ai demandé aux joueurs depuis dix matchs, à savoir qu’à chaque fois qu’on commet une erreur, ça nous fasse progresser. Donc aujourd’hui, sur coups de pied arrêtés, ça nous a servis. On a bossé énormément pour essayer de résoudre ce problème. Naturellement, maintenant, il faut intégrer le fait qu’on a les cartes en mains, on est maîtres de notre destin. Par contre, il y aura une équipe de Challans de très bonne qualité en face de nous, qui va disputer son dernier match à domicile devant son public, et qui ne voudra pas lâcher le morceau aussi facilement. Il y a aussi les Niortais qui auront les crocs et qui peuvent eux aussi se maintenir. Ils joueront les coups à fond. Mais aujourd’hui, il fallait le faire pour mettre Saint-Nazaire à distance, c’est la première étape. Je leur ai dit qu’on avait fait la moitié du chemin sur deux matchs. »

Galerie Photos >>>ICI<<<

******************************

impuissant face à Chauray, Saint-Nazaire est relégué

Chauray – Saint-Nazaire : 5-0. Complètement surclassés, les Nazairiens s’inclinent dans les Deux-Sèvres et sont relégués en R1.

Après sa lourde défaite contre un concurrent direct pour le maintien, Saint-Nazaire est officiellement relégué en Régional 1. En perdant 5-0 à Chauray, les Nazairiens n’ont jamais semblé en mesure de rivaliser. Ils concèdent le pire début de match possible malgré un but refusé, les autres ne tardent pas.

En deux minutes, ils encaissent deux buts. À la 7e, Woum Woum marque de la tête sur un corner de Do Rogeiro. Do Rogeiro est encore à la passe deux minutes après, en lançant Lemoine en profondeur (2-0, 9’). À la 21e, Do Rogeiro y va cette fois de son but. Saint-Nazaire rentre aux vestiaires en étant mené 3-0.

La reprise ne s’annonce pas meilleure pour les Nazairiens. À la 65e, Dupouy inscrit un but sur corner. À la 71e, Saint-Nazaire a sa première occasion. Do Marcolino prend le ballon de la tête mais se heurte au portier chauraisien. À la 74e, Gainsa marque le dernier but de cette rencontre. Juste avant la fin, Abdallah tente une frappe qui n’est pas cadrée. Saint-Nazaire repart avec une lourde défaite 5-0 et une relégation.

« Il manquait trop d’ingrédients »

« On a été surclassés complet. Ils étaient athlétiquement au-dessus de nous-même si on avait des absents, reconnaît l’entraîneur nazairien Stéphane Breerette. C’est une très belle équipe bien organisée, il n’y a pas photo. Il faut être réaliste et objectif, ils ont mérité leur maintien, sûrement. On est partis de loin dans la mission du maintien.

On est déçus mais il manquait trop d’ingrédients aujourd’hui pour espérer quelque chose. Je ne suis arrivé qu’en janvier, donc sur le plan comptable je suis satisfait. On a remporté plus de points que sur la première phase. On a réussi contre des équipes de haut de tableau mais pas contre des équipes qui jouaient le maintien comme nous. On partait de trop loin. »

53715682364_a63dfe08f5_h.jpg

© Photo: Michel D. Photographie

53714433202_08e7f7a92b_h.jpg
bottom of page