top of page

⚽️ Balamine CISSE, l’atout de taille du FC Chauray ⚽️

N.3) FCC - St NAZAIRE_11-05-2024 (94).JPG

Balamine Cissé, l’atout de taille du FC Chauray

 

Arrivé à l’été 2023 en provenance de Saint- Jean-d’Angély, le grand défenseur central Balamine Cissé a montré une régularité intéressante à ce niveau qu’il découvrait à 22 ans.

 

« Maintenant, il faut se maintenir. » Samedi 11 mai. à l'image d’un point en fin de phrase, Balamine Cissé a ponctué toutes ses réponses par ce mantra, qu'il a martelé comme pour être sûr de ne pas s’en détourner. Le Chauraisien et ses coéquipiers venaient pourtant de remporter un des plus probants succès de la saison, contre Saint-Nazaire (5-0), lors d’une avant-dernière journée qui était déjà décisive en bas de classement.

 

L'homme de base en défense

 

Mais ces trois points-là n'ont en rien sauvé le FC Chauray. et le Franco-Sénégalais savait pertinemment qu’il manquait une victoire à Challans. une semaine plus tard, pour valider à coup sûr ce maintien tant espéré. « C’est sans doute le match le plus important de la saison, on a un job à terminer», indique le défenseur central de 22ans.

 

Proche du double mètre, carré d'épaules. Balamine Cissé s’est fait une place dans le onze titulaire dès son arrivée à l’intersaison 2023. en provenance de Saint-Jean-d’Angély (Ri), comme Tobias Woum Woum. « Pour une première année à ce niveau, c'est plutôt positif. Je suis

 

content d'avoir joué autant, mais pour que ce soit vraiment une bonne saison, il faut se maintenir ». réitère celui qui a disputé la quasi-totalité des minutes en championnat, même quand Fabrice Fontaine a remplacé Jérémie Delenne sur le banc chauraisien. « Ici, je me sens super bien. J'habite à Niort, on s’entend super bien avec les mecs, ça fait plaisir. » Face aux Nazairiens, le numéro 5 a même délivré une passe décisive de la tête, à la retombée d’un coup franc, pour Alexy Do Rogeiro (3-0, 22e), qui a permis aux Bleus de gérer leur rencontre. Un domaine qui aurait dû rapporter plus de points aux Deux-Sévriens cette saison, au regard de la densité athlétique de leur effectif. « Les coups de pied arrêtés, c'est ce qui ne nous a pas souri jusqu’à maintenant ». s’étonne Fabrice Fontaine. « On a été efficace sur ce match, mais on aurait pu l’être bien avant ! »

 

Le défenseur formé à Saintes préfère en sourire : « Vendredi soir, on a travaillé les coups de pied arrêtés, et on n’a pas mis un but ! Et sur ce match, la plupart de nos buts sont venus de là. Ça fait plaisir, mais il faut continuer. » Car si l’impact et la puissance de Balamine Cissé sont précieux derrière, ces atouts pourraient aussi l’étre pour apporter le danger dans la surface vendéenne, samedi, pour aller arracher le maintien en National 3.

bottom of page