REGIONAL 1
3ème Journée
FC CHAURAY (R.1)   4 - 0   NUEILLAUBIERS (R.1)  
(Mi-Temps : 2 - 0)
52480174322_d8f3c93566_h.jpg

© Photos : Michel D. /  FCC - NUEILLAUBIERS  le 05 Nov. 2022

Art.: CO  le 06 Nov. 2022

 

Succès net et sans bavure du FC Chauray

CHAURAY    4     NUEILLAUBIERS    0

Une semaine après leur élimination en Coupe de France, les Chauraisiens ont facilement pris le dessus sur une équipe de Nueillaubiers 
trop tendre.

L’entame de match est à l’image du reste de la rencontre avec une équipe de Chauray maître du ballon et offensive. Gacem, de la tête, 
met une première fois Favreau à contribution (12e).

Quelques minutes plus tard, le corner tiré par Aliç est répris par Page-rie d’une tête puissante pour l’ouverture du score (1-0, 15e). 
Nueillaubiers peine à se montrer, dangereux.

Seul Drochon d’une frappe enroulée à côté du cadre inquiète là défense de Chauray. Juste avant la pause, les Chauraisiens doublent la mise. 
Après une belle séquence de possession, Gagneur talonne magnifiquement pour Poulat Vrignaud qui, voit sa frappe à ras de terre finir au fond 
des filets avec l’aide du portier adverse qui se troue (28e) 2-0.

Nueillaubiers inoffensif

La seconde période est une copie conforme. Festino entré enjeu à la mi-temps, apporte toute sa vivacité sur le flanc droit et adresse un 
centre millimétré pour Gagneur qui triple la mise (3-0, 58e). Inoffensifs et dépassés dans tous les compartiments du jeu, les joueurs de
Nueillaubiers ne parviennent pas à cadrer la moindre frappe. Chauray déroule et alourdit le score sur un contre éclair conclu par Mbakebo (4-0, 
76e). Trachi aurait pu ajouter un cinquième but en fin de match mais Favreau détourne bien sa frappe.

A chaud
Jérémie Delenne
Entraîneur de Chauray
« On se devait de réagir après l’euphorie de la Coupe de France. On a fait un match sérieux, on s’est concentré sur nous-même en repartant 
de l’avant tout de suite et cela a payé. Je suis aussi satisfait du banc qui a apporté son plus. »


Sébastien Cuvier
Entraîneur de Nueillaubiers
« On est trop diminué pour rivaliser avec .une équipé comme Chauray. On doit apprendre à défendre face à des équipes commè celles-ci, 
on est encore trop frêle dans le jeu et dans les duels. On devra prendre des points contre les équipes de notre championnat pour obtenir 
le maintien. »

 

Mi-temps : 2-0.

Arbitre : M. Millet.

Buts: Pagerie(15é) Poulat Vrignaud (38 e),Gagneur (58e)  LMbakebo (76e).

Avertissements.: 
Poulat Vrignaud (66e) à Chauray
Oble (54e) à Nueillaubiers.

Galerie Photos : >>>ICI<<<

52481137405_c747bd8b7e_h.jpg

Art.:NR  le 06 Nov. 2022

 

Les Chauraisiens ont repris leurs bonnes habitudes en championnat, après leur déception en coupe,

en battant Nueillaubiers (4-0).

Et ils n’ont toujours pas encaissé de buts.

Chauray : 4
Nueillaubiers : 0

On était curieux de voir dans quel état psychologique allaient se trouver les joueurs de Jérémie Delenne, après leur terrible désillusion en Coupe de France. Et on allait être très vite rassurés.

Car lors du premier quart d’heure, ils allaient se créer quatre situations très chaudes. Un corner rentrant de Toulin qui soufflait le froid dans la défense adverse (7e), une tête pas assez appuyée de Paris suite à un coup franc de H. Alic (11e), une tête de Gagneur détournée de manière magistrale par Favreau (13e), qui devra finalement s’incliner sur une tête de Pagerie, cette fois sur un corner de H. Alic (1-0, 15e).

Nueillaubiers pointait le bout de son nez par un centre dangereux de Lavaud, très bien sauvé par Dupouy (20e), puis sur une frappe en pivot un peu biscornue de Drochon, qui fuyait le cadre de peu (27e). C’est alors que Favreau, qui sera excellent tout au long de la rencontre, nous gratifiait d’une « Arconada » sur une frappe puissante à ras de terre de Poulat Vrignaud qui se glissait sous son ventre (2-0, 37e). Deux buts d’avance à la pause, c’était le minimum syndical pour Chauray.

La vitesse de Festino

Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre ne changera guère. Et il faudra des arrêts prodigieux de Favreau pour que le score ne s’alourdisse pas. D’abord sur une reprise de Gacem (47e), puis sur une sortie courageuse dans les pieds du même joueur (52e).

C’est alors que la fusée Festino, rentré à la mi-temps, allait se mettre sur orbite. L’attaquant de formation, repositionné piston droit, enrhumait son défenseur avant de délivrer un centre au cordeau que reprenait victorieusement Gagneur du plat du pied (3-0, 59e).

Le coaching de Jérémie Delenne allait une nouvelle fois s’avérer payant, puisque c’est Mbakébo, fraîchement rentré et idéalement lancé par H. Alic, qui devançait la sortie de Favreau en enroulant une frappe de trente mètres qui faisait mouche (4-0, 76e). H. Alic aurait pu ajouter un cinquième but suite à un beau mouvement amorcé côté gauche. Mais sa frappe consécutive à un crochet de l’extérieur léchait le montant de Favreau (81e).

Ce dernier s’interposera une dernière fois sur un tir de Trachi, lui aussi entré en jeu (88e). Mais la messe était dite depuis longtemps. Quant à Blancheton, il n’est toujours pas allé chercher un ballon au fond de ses filets depuis le début de la saison !

 

La fiche

Mi-temps : 2-0.
Arbitre : M. Millet.
Buts : Pagerie (15e), Poulat Vrignaud (37e), Gagneur (59e), Mbakébo (76e).
Avertissements : à Chauray, Poulat Vrignaud (66e) ; à Nueillaubiers, Oble (55e).

Chauray : Blancheton, Poumeau, Toumin, Paris (cap), Pagerie, Dupouy, E. Foulon, Gacem, Poulat Vrignaud, H. Alic, Gagneur. Sont entrés en jeu, Festino, Mbakébo et Trachi
Nueillaubiers : Favreau, Gabillaud, Marolleau, Salnot, Bodin, Albert, Oble, Sidi Mustafa, Gaye, Drochon, Lavaudsont entrés en jeu, Brémaud, Courillaud et Berthelot

À chaud

Jérémie Delenne (entraîneur de Chauray) : 

« Je suis content de cette victoire, évidemment, même si je pense qu’on aurait pu encore mieux faire. J’aurais été content avant le match de gagner 4-0, voilà, après sur le contenu on peut toujours se dire qu’on peut faire plus. On a su gérer l’après coupe, ça, c’est déjà très bien, on est resté sérieux, concentrés, car il fallait retrouver la routine du championnat. On l’a fait sérieusement et on n’a pas pris de buts encore une fois. On aurait pu en mettre plus c’est sûr, mais c’est bien, il faut continuer, le plus dur arrive. »

Sébastien Cuvier (entraîneur de Nueillaubiers) : 

« Ce qui est dur, c’est qu’on prend un but sur coup de pied arrêté au bout d’un quart d’heure, et que le deuxième est dû à une erreur de notre gardien qui est pourtant une valeur sûre de notre équipe, ce qui a plombé un peu l’ambiance. Ce soir, nous étions trop diminués par rapport au onze de départ de d’habitude. On n’allait pas proposer quelque chose ici, je connaissais la valeur de Chauray. On avait fait à peu près le même match à Saint-Jean-d'Angély. Défendre, ce n’est pas facile, il faut qu’on apprenne. L’équipe est très jeune. Après, on est frêle également dans le jeu. Ils nous rendent dix centimètres et vingt kilos de plus, il n’y a rien à dire. Il y a une différence de niveau. »

Cor. Bruno Aimé

52480672041_df02e9726d_h.jpg

© Photos : Michel D. /  FCC - NUEILLAUBIERS  le 05 Nov. 2022